Portes ouvertes des ateliers d’artistes à Montreuil 2013 (93)

Vivant à Montreuil, je n’avais pas soupçonné le foisonnement des ateliers d’artistes, et j’avais entrepris l’année dernière, d’explorer ceux de mon quartier.

Cette année, je voulais profiter de l’occasion pour rendre visite à deux personnes que je côtoie seulement sur les réseaux sociaux, pour se rencontrer. Cela définissait ma dernière étape et le périmètre de la balade, qui consistait modestement à traverser tout Montreuil !

La ville compte plus de 170 ateliers exposants cette année, il fallait donc se résoudre à faire des choix.

IMG_20131013_012924 IMG_20131013_000453 IMG_20131013_010131 IMG_20131013_001705

Sur le chemin de ma première étape, je marquais une pause dans la rue Désirée Charton, sur les murs de l’ancienne usine, recouverts de fresques de graffs qui me semblaient récents.

IMG_20131012_235835 IMG_20131013_000038 IMG_20131013_000126  IMG_20131013_000826 IMG_20131013_000726 IMG_20131013_000605

Laurie et les petites mains

Dans le premier atelier, chez Charlotte Castro, où plusieurs artistes présentent leur travail. On flâne parmi les céramiques, objets ou bijoux, les sculptures en papier, les fleurs au crochet et le travail fascinant et minutieux de Laurie Archambault, créatrice, artisan, relieur. Ses bijoux sur papier du Japon fascinent, car leur forme n’est pas l’habituelle (et pourtant si charmante, grue japonaise), il s’agit de pliages mathématiques pleins. La forme travaillée par l’artiste pourrait tolérer les vides, et serait alors idéale pour des luminaires. Ici elle explore des formes pleines, qu’elle assemble pour obtenir ce petit cube.

IMG_20131013_001320 IMG_20131013_001100 IMG_20131013_001426 IMG_20131013_001705  IMG_20131013_001814 IMG_20131013_000925

Son attention se porte aussi sur la reliure pure, car son intérêt principal tourne autour du papier. Elle le travaille et le manie, comme une vraie matière première, elle y adjoint de l’eau, des encres. Elle éprouve sa résistance. La pérennité de ses créations est d’ailleurs souvent au coeur des questions de ses clients. Le papier pourtant tient bon, que l’on porte ses bijoux sur soi, et qu’il soit en contact avec les vêtements, enfermés contre un manteau et frottés, “il se fait” dit-elle, en observant la petite broche qui ne la quitte pas, désormais patinée.

Ainsi, dans sa recherche créative, elle confectionne aussi de petits carnets en réalisant leur reliure fantaisie, mais elle travaille aussi sur des rénovations de livres.

Mon attention se porte aussi sur deux de ses livres, à l’arrière plan comme décor sur la table. Un carnet dont la couture verticale est apparente, et dont la couverture a été dominotée avec de l’encre d’imprimerie. Cela consiste à créer un imprimé en répétant un motif.

Laurie-Archambault

A l’intérieur, elle a rempli scrupuleusement et avec un oeil esthétique ses cours de reliure justement.
De même, le livre objet (travail réalisé à l’Ecole Estienne) dont les pages ont été pliées en triangles, et dont la forme répond à celle de l’enveloppe argentée qui s’y intercale. Choisissant des morceaux spécifiques d’une oeuvre d’Italo Calvino, elle a illustré le contenu de l’enveloppe sur le thème de la correspondance, et l’intérieur du livre plié, avec les personnages qui interviennent dans le texte qu’elle a sélectionné.

Mais plus que tout, il est intéressant d’échanger avec l’artiste, accessible et sympathique, et passionnée par son sujet qu’elle maîtrise aussi bien dans la facture que dans le discours.

Pour découvrir le travail de Laurie Archambault et ses créations, c’est ici

Sur la route, les messages

En m’éloignant je notais les signes sur les murs, ceux de l’automne et les messages formulés.

IMG_20131013_001954 IMG_20131013_002051

Un détour par “La queue de charrue”, atelier où sont présenté plusieurs créateurs, dont les céramiques de Véro Marchand.

IMG_20131013_002242 IMG_20131013_002139

En remontant la rue de Romainville, un garage ouvert invitait à la découverte. A l’intérieur, au bout de l’enfilade de pièces au contenu hétéroclite, un comité d’accueil autour d’une cabine d’observation. Le texte et la voix se déclenchant à la détection de mouvement. Ainsi, une photo s’auréole d’un contexte, d’une histoire vécue.

IMG_20131013_002329 IMG_20131013_002421 IMG_20131013_002515 IMG_20131013_002610 IMG_20131013_002702 IMG_20131013_002805

Nicolas Desbond et Soleil rouge

Ainsi, devant le ravissant atelier “Soleil rouge”, on prend le temps d’admirer les lieux, l’étrange maison qui fait penser à une case créole dans le jardin.

IMG_20131013_002900 IMG_20131013_002953 IMG_20131013_003041 IMG_20131013_003915

Ici est présenté le travail de Nicolas Desbond, serrurier d’art et sculpteur. La serrurerie pourquoi ? Car son travail, comme le montre bien son atelier, consiste à travailler le métal à froid et à l’assembler.

IMG_20131013_003145 IMG_20131013_003238 IMG_20131013_003331 IMG_20131013_003547

Il est aussi possible de voir quelques techniques de ferronnerie sur ses pièces. Cactus, formes oblondes et nouvelles formes, ses sculptures proposent de poser sur les choses un regard neuf. Ses pièces de design sont intéressantes également. J’ai été fascinée notamment par les nombreuses et singulières chaises suspendues au plafond (mais plus visible dans le jardin !)

IMG_20131013_003630 IMG_20131013_003711 IMG_20131013_003752 IMG_20131013_003840

Pour découvrir le travail de Nicolas Desbond, c’est ici

Végétation et maisons abandonnées

Sur le chemin, des traces de l’automne encore. Des indices qui se matérialisent en feuilles roussies, et en hasardant un regard au-delà des portails, des maisons abandonnées.

IMG_20131013_004220 IMG_20131013_004021 IMG_20131013_004302 IMG_20131013_004343 IMG_20131013_004437 IMG_20131013_004521

Paul et Nicole Bougeant

Sur le pas de la porte, une petite créature nous salue. On est dans l’atelier de Paul et Nicole Bougeant. On discute alors du raku, cette technique de cuisson japonaise.

IMG_20131013_004614 IMG_20131013_004711

Et j’observe avec attention les motifs qu’on dessinés des crins de cheval appliqué sur l’objet lorsqu’il est encore chaud, ou le résultat de l’enfumage et de l’émaillage.

Les kiwis de Montreuil et Pittorex

Sur le chemin ensuite, je note aussi bien l’architecture insolite qui se mêle aux notes orangées de la saison, que les oeuvres dorées où les textes se devinent chez Pittorex.

IMG_20131013_004815 IMG_20131013_004903 IMG_20131013_004946 IMG_20131013_005037 IMG_20131013_005129 IMG_20131013_005215 IMG_20131013_005314 IMG_20131013_005358 IMG_20131013_005455 IMG_20131013_005538 IMG_20131013_005632 IMG_20131013_005704

L’atelier de Jérome Mesnager

J’arrive alors dans l’atelier de Jérôme Mesnager (dont j’ai parlé plusieurs fois, pour son exposition touchante au Cambodge, ou pour son personnage du “corps blanc” qui se trouvait tout en haut de l’ancien lavoir dans la rue de la Villette). Dans la rue déjà on note sa présence, et sa maison est facilement repérable.

IMG_20131013_005758 IMG_20131013_005842 IMG_20131013_005923 IMG_20131013_011211

A l’intérieur, l’espace et les oeuvres parlent d’elles-mêmes.

IMG_20131013_010131 IMG_20131013_011042 IMG_20131013_010955 IMG_20131013_010808 IMG_20131013_010725 IMG_20131013_010644 IMG_20131013_010509 IMG_20131013_010445 IMG_20131013_010309 IMG_20131013_010217

On trouve aussi des créations d’”Artiste ouvrier”, qui dévoile d’ailleurs avec sympathie, quelques pièces inédites dans la maison avec ses créations foisonnantes, qui mêlent les détails et les scènes exotiques.

IMG_20131013_010848 IMG_20131013_011121

L’atelier de Sophie Brassard et ses toiles poétiques

Au bout du chemin tortueux, se trouve l’atelier de Sophie Brassard et ses toiles poétiques.

IMG_20131013_011343 IMG_20131013_011432

Elles se présentent en panneaux ou en toiles, sur lesquels viennent s’exprimer des motifs abstraits appliqués à l’encre ou la peinture acrylique, laissant libre cours à l’interprétation. On oublie un instant le reste, absorbés dans le mouvement et dans la touche de l’artiste.

Pour découvrir le travail de Sophie Brassard c’est ici

Atelier Pétroland et Alexsander Petrovic

C’est ensuite à l’atelier Pétroland que l’on marque un arrêt. On y découvre le travail étonnant d’Aleksandar Petrovic. Ses créations sont faites en matériaux métalliques de récupération qu’il détourne pour les transformer en objets lumineux. Un univers particulier entre poésie et technique, à découvrir ici

IMG_20131013_012151 IMG_20131013_012108 IMG_20131013_012020 IMG_20131013_011750IMG_20131013_011704 IMG_20131013_011607

Dale Joseph Rowe

On arrive chez Dale Joseph, dans un endroit adorable comme je les aime.

IMG_20131013_013209 IMG_20131013_013132IMG_20131013_013104  IMG_20131013_013002

Son travail fixe dans une vision colorée des images de famille, à commencer par la sienne. Entre mémoire et choix d’une image qui joue sur les contrastes des couleurs, on se laisse porter dans différentes occasions. Travaillant sur plaques métalliques, il nous explique avec patience sa technique, qui consiste à dessiner puis peindre par couches et poncées successivement, pour obtenir un résultat patiné et brillant.

L’échange est agréable et donne envie de suivre l’artiste et son travail. C’est une belle rencontre.

IMG_20131013_012602 IMG_20131013_012637 IMG_20131013_012735 IMG_20131013_012840
Pour connaître le travail de Dale, c’est ici

Je poursuis ensuite au-delà du marché et d’autres ateliers qui semblent m’inviter pour me presser pour ne pas être contrainte par le temps et avoir un instant pour rencontrer Babeth.

IMG_20131013_012350 IMG_20131013_013429 IMG_20131013_014237 IMG_20131013_014159 IMG_20131013_014031 IMG_20131013_013922 IMG_20131013_013830 IMG_20131013_013720

Chez Babeth Chaussabel…

mer-marseille_Babeth-Chaussabel

Marseille 2013, Babeth Chaussabel

Si cela fait un an que nous nous « connaissons » virtuellement et que nous suivons nos quotidien, au gré d’images glanées lors de ses voyages, je découvre dans un format de photos mobiles (carrées), des histoires qui développent en 4 photos sur le même thème. Je me laisse emporter au Laos, à Bali, à Marseille et dans la mer Méditerranée.
Un des tableaux retient car il montre ce qu’il y a au dessus et en dessous de la surface de l’eau, et la matière brute des vagues étincelant au soleil.
Son accueil est agréable et récompense cette longue marche à travers la ville. Nous bavardons longuement et c’est agréable. Une jolie rencontre qui clôt cette journée…

Pour voir le travail de Babeth, c’est ici

A la nuit tombée, un dernier endroit retient mon attention : le 116 rue de Paris, où sera inauguré mercredi 16 octobre 2013, le futur centre d’art contemporain

IMG_20131013_014448 IMG_20131013_014546

8 Comments

  • Bonsoir,
    je suis contente d’avoir fait votre connaissance à cette occasion.
    Votre blog est doux plein de poésie, j’aime beaucoup, bravo à vous !
    Sans avoir eu la possibilité de flâner dans les ateliers vous m’y avez fait voyager à travers votre article et j’en suis vraiment ravie, mille merci…

  • Gaëlle
    encore merci de ton petit mot sur ton blog que j’aime beaucoup, j’ai vraiment apprécié notre rencontre et j’aurais bien aimé me balader avec toi, une prochaine fois j’espère !

  • Françoise dit :

    Tu es vraiment très douée pour la photographie et l’écriture. Bravo.

    • Gaelle Samy dit :

      merci Françoise, ce petit mot me fait plaisir. Je suis malheureuse car le rythme à l’agence ne me laisse même plus le temps d’écrire même dans les transports. Merci encore et bises à vous deux

  • vero marchand dit :

    merci pour cette superbe visite de montreuil et des ateliers, et merci pour le partage…;)

  • jo guerreiro dit :

    Quel foisonnement de force de vie et de création ! je tourne en rond sur la toile internet ne sachant où trouver de lieux pour poser mes propres toiles ! je suis artiste peintre, enseigne les arts plastiques et cherche désespérément un atelier… je doit quitter celui de Clamart où je travaille actuellement, fin mars je n’ai plus rien.

    Si vous avez des propositions je suis à l’écoute au 0629851165.
    Jo Guerreiro

  • Chrismali dit :

    Nous avons des thèmes d’intérêts en commun.
    J’aime votre écriture.
    Je n’ai pas réussi à m’inscrire à la newsletter.Pouvez-vous m’y ajouter. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *