L’initiation au massage du dos avec Cindy à L’échappée (Paris 11)

Beaucoup de raisons m’ont décidée à chercher des stages ou une initiation au massage cette année : le fait d’en recevoir et d’apprécier, la connaissance du corps (complémentaire avec la pratique de la danse) et des bienfaits des soins, et le fait de prodiguer du bien-être à autrui. Je n’ai pas hésité à m’inscrire en voyant l’offre qui existait à l’Echappée, curieuse de découvrir cet endroit.

lechappee-spa-urbain

© L’échappée, spa urbain

Pénétrer dans ce « spa urbain » est déjà un délice. C’est un joli lieu apaisant qui propose différents types de services : piscine, hammam, soins (massages, gommages), restaurant, cours de sports. Prévenue qu’il valait mieux être accompagnée, pour pouvoir pratiquer le massage, nous étions tous les deux dans la salle d’attente.
Cindy
nous a accueillis ainsi que deux copines, dont une qui connaissait bien l’établissement. Elle nous a expliqué l’importance pour le masseur de ressentir les gestes à effectuer, pour pouvoir mieux les exécuter en les ayant éprouvés. Elle nous a ainsi conseillé de concevoir la séance comme un échange mutuel.

L'echappée_la-salle-de-massageLe protocole est conçu sur les principes du massage californien, qui peut être considéré comme la base d’un massage de dos pour les non-initiés.
Cindy  nous lisait la fiche qu’elle avait préparée et nous montrait concrètement le geste à effectuer, avant que nous nous exécutions.
Son attention portait à la fois sur le geste
, et la sensation que nous provoquions chez l’autre, mais aussi beaucoup à notre position de manière à ce que nous nous ne faisions pas mal en pratiquant le massage. Un des principes capital pour le masseur c’est d’être à l’aise et à l’écoute de son corps. Aussi, il est important qu’il soit d’emblée confortable dans sa tenue comme dans son rapport avec l’autre. C’était d’ailleurs amusant car nous avons été deux à retirer les couches de vêtements qui nous gênaient, pour être le plus possible en contact avec le corps de l’autre. Dans les deux binômes, nous avions aussi deux personnes plus menues que l’autre, et cette morphologie peut aussi aiguiller sur les techniques à effectuer. Certains étirements ou enveloppements se font avec les mains sur un petit corps, tandis que quand la personne est robuste, il est possible de masser avec les coudes de manière à appliquer davantage de pression. Il importe surtout pour le masseur d’être à l’aise avec les mouvements qu’il fait, car un geste mal aisé est immédiatement ressentit comme tel par la personne massée. Ainsi il convient de s’approprier les gestes et de les adapter à soi pour mieux les transmettre.

Dans le contact, on établit un dialogue des corps par le toucher, chacun de nos gestes signifie quelque chose à l’autre, et plus intimement au corps de l’autre.
La première étape est de commencer par des enveloppements pour instaurer le contact, et plus concrètement pour appliquer l’huile sur le corps du client. Pour le masseur, il s’agit de s’en enduire de manière à ne pas aller en remettre sans cesse. Une série d’étirements s’en suit pour décambrer le corps de la personne massée, et que son dos soit bien droit. Un léger balancement de la personne suffit à lui signifier qu’on va la masser. Les enveloppements précèdent un cheminement du bas du dos vers le haut, qui se répartit sur un côté du dos (et un bras) puis de l’autre pour s’achever sur la nuque, le cou et les cheveux. Pour le masseur, le protocole est un fil rouge, mais il adapte selon le corps de la personne, ses mouvements en insistant sur les tensions de manière à les dénouer.
Il s’agissait bien plus qu’un simple massage du dos (car nous sommes partis du haut des fesses pour aller au cuir chevelu, en passant par les bras et les mains). Nous avons également été apaisés lors de ce moment de partage par l’état d’esprit global, j’ai eu l’impression de réellement communier avec les autres.

La séance dure deux fois une heure et demi ce qui permet de masser et de recevoir ou l’inverse (qui va plus vite, puisqu’on a ressentit les gestes, il est plus facile de les reproduire).
Cindy (que je remercie ici chaleureusement !) nous a fait visiter le lieu entre les deux sessions : le restaurant, la piscine, les salles de soins. Tout est ravissant et propice à la détente.

L'échappée, spa urbainA découvrir :
L’échappée

64 rue de la Folie Méricourt
75 011 PARIS
01.58.30.12.50

Et pour les ateliers d’initiation c’est ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *