Les colocataires à la Comédie Contrescarpe (Paris 5)

les colocatairesIls sont six, tous très dynamiques et très différents. Comme l’indique le nom de leur troupe, ils reprennent le concept de colocataires qui a fait ses preuves dans les séries, pour nous livrer une prestation d’improvisation, toujours unique… par définition.

Familiarisés avec leurs personnalités dès le générique, chacun viendra expliquer le principe de l’exercice d’improvisation qui va suivre, mettant en scène un nombre déterminé de colocataires et la participation du public qui devra souffler les thèmes du sketch. L’interaction avec le public est réussie  et les comédiens choisissent les mots les plus farfelus qui déclenchent souvent déjà l’hilarité dans l’assistance.

Les improvisations sont bien rodées, on est étonnés par la réussite parfaite de l’exercice alphabet, qui consiste à dérouler un dialogue où des deux comédiens doivent impérativement commencer leurs répliques des mots déroulant l’ordre alphabétique (s’ils coincent sur une lettre, comme le « k » l’audience aide le comédien qui s’en sort toujours habilement, ce soir on a délaissé les évidents « kiwis » ou « koalas » pour un « Kirikou » imprévisible !) ; ou par les variations d’une petite scène à la manière du théâtre de boulevard, du film western, ou du film d’horreur. Rien n’est laissé de côté et tout est adapté jusqu’aux moindres détails.

Les langues se délient progressivement dans le public, les rires sont francs et continus. La première fois que j’ai vu le spectacle la prestation sur l’exercice d’exagération d’un scénario a tellement basculé dans l’absurde que je n’ai jamais autant ri… aussi bruyamment ! L’avantage du spectacle est de découvrir des performances des comédiens que l’on apprécie toujours renouvelées, puisque les thèmes sont choisis le soir même, c’est donc davantage la personnalité des comédiens avec laquelle on peut être familiers quand on revient voir le spectacle. Aidés par François leur super régisseur, le rythme du spectacle est enlevé, accompagné de musique bien énergique et de jeux de lumières efficaces. Leur bonne humeur et joie de vivre sont communicatives, on ressort de la salle avec le sourire et envie de danser. La troupe est accessible, on est remerciés en sortant de la salle par les comédiens qui nous disent bonsoir, et la proximité qu’ils ont su installer durant la soirée nous donne l’impression de bien les connaitre.

A voir :
Les colocataires
Comédie Contrescarpe
5 rue blainville,
75005  Paris

2 Comments

  • auroreinparis dit :

    Je ne les ai pas vu dans leur propre spectacle mais j’ai eu la chance de les découvrir dans une scène ouverte, le bordel club.
    Si on en ressort avec le sourire et l’envie de danser, faudra peut être bien que j’aille les voir moi !

    • Gaelle dit :

      ah oui vas-y, c’est toujours un très bon moment. Leur énergie est contagieuse et le sourire te monte aux lèvres sans que tu t’en aperçoives ! Bises !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *