Le temps d’une passe, Collectif de la Main, Paris Face Cachée 2015 (Paris 15)

Il est tôt ce dimanche matin quand je m’apprête à traverser la capitale. Mes jambes éprouvent le programme chargé de la veille, et la série de visites déjà effectuées dans le cadre du week-end « Paris face Cachée ».
C’est donc un peu floue que je rejoins la place Castagnary. Ici je sais, comme l’an dernier, que nous serons bien accueillis par le collectif de la Main et ses artistes aux talents divers.

le-temps-d-une-passe-collectif-de-la-main-1_gagaone
Les gens commencent à arriver et nous lions connaissance, nous nous retrouvons d’une visite précédente etc… quand nous sommes interrompus par deux compères venus nous attribuer le nom d’un doigt… On se détend, on rigole, on repère les ceux qui ont le même nom que soi.

Et la porte de ces anciens bains douches s’ouvre enfin…

le-temps-d-une-passe-collectif-de-la-main-9_gagaone

Nous sommes amenés à monter au premier, guidée par notre hôtesse. Nous traversons alors le hall et ses habitants qui s’affairent et nous nous installons sur un canapé. Nos hôtesses nous sont présentées, toutes répondant au nom d’un doigt de la main. Joli clin d’oeil…

le-temps-d-une-passe-collectif-de-la-main-2_gagaone

Les filles prennent des mines et chacune dans son rôle, nous entraine à sa suite. Nous assistons alors à des scénettes joliment minutées, qui mêlent théâtre, danse, musique et chant, sculptures, ou mimes.

le-temps-d-une-passe-collectif-de-la-main-12_gagaonele-temps-d-une-passe-collectif-de-la-main-3_gagaonele-temps-d-une-passe-collectif-de-la-main-4_gagaonele-temps-d-une-passe-collectif-de-la-main-5_gagaone

Nous suivons nos guides, le sourire aux lèvres, lorsque nous n’éclatons pas de rire, devant les sketches, ou les scènes auxquelles nous assistons. Elles, parfaites dans leurs rôles respectifs, nous placent au coeur de leurs chamailleries et des compliments qu’elles s’adressent, nous faisant complices de leurs rapports aux autres.

Les transitions sont soignées, et sont des moments de découvertes autant que les sketches. Nous rions, nous échangeons des regards et des impressions entre nous.

le-temps-d-une-passe-collectif-de-la-main-6_gagaonele-temps-d-une-passe-collectif-de-la-main-8_gagaonele-temps-d-une-passe-collectif-de-la-main-7_gagaone

Mais chacune des scénettes est étudiée autant dans sa scénographie que dans son dispositif de consultation en lui-même. Ainsi, nous sommes parfois témoins de l’action, public reconnu, mais nous devons aussi épier le numéro dansé, ou distinguer le final dans l’obscurité bleutée de la pièce.

le-temps-d-une-passe-collectif-de-la-main-14_gagaonele-temps-d-une-passe-collectif-de-la-main-15_gagaone

Amusés et le sourire aux lèvres, nous quittons le bâtiment, ravis par la troupe, qui nous mène efficacement dans l’univers d’une maison close !

A découvrir : le collectif La Main

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *