Le mois de la photo 2012 à Paris & le mois de la photo OFF (site internet)

Novembre 2012, mois de la photographie à Paris. Pour cette 17ème édition, 3 thèmes sont abordés : Small is beautiful, Le réel enchanté, la photographie française et francophone de 1955 à nos jours. Pour l’occasion, un programme riche d’expositions dans différents lieux culturels est proposé dans la capitale.

On peut évidemment citer le Musée du Jeu de Paume qui met à l’honneur Manuel Àlvarez Bravo, le BAL qui présente le photographe américain Paul Graham, ou les expositions organisées à la Maison européenne de la photographie http://www.mep-fr.org/moisdelaphoto2012/fr/index.php

cliquez sur les visuels pour les zoomer

Mais personnellement, ayant découvert le site du Mois de la Photo Off, que j’ai particulièrement apprécié, j’essaie de concilier les informations des deux sites dans mes visites.

Loin des structures habituelles, le site garde pourtant les repères ergonomiques à portée de main.

On retrouve ainsi la barre de navigation horizontale, placée très haut dans la page, associée au logo pour former le bandeau identitaire qui encadre la page.

Le carrousel de Une, que l’on voit désormais dans tous les sites, est habilement présenté, en défonce des autres blocs, en fond perdu. Ici le contenu change, selon l’actualité du jour (les lieux et expositions qui ouvrent par exemple). La place est savamment laissée à l’image,  bon point pour un site sur la photo, avec un design responsive, notamment où le contenu se réajuste intelligemment suivant ta taille de notre écran (qu’on soit sur un ordinateur ou un téléphone mobile). Le lien vers la page de détail du visuel présenté, est placé sur la gauche, dans un pavé rouge qui attire l’œil, et qu’on identifie assez rapidement.
On n’identifie par immédiatement que la flèche vers le haut déclenche l’action de défilement de tous les contenus du carrousel (on l’associe plus à un simple trait d’union entre le texte et l’image).

En dessous on trouve une structure en pavés, où un mot est dit sur la manifestation par Commissaire Général du Mois de la Photo Off. Texte pérenne, il sert à introduire le site, et à présenter brièvement son contenu.

Deux blocs ensuite, « les événements » et « vos expositions préférées » présentent sous forme identiques les expositions en question. Les vernissages et les rencontres sont rangés dans le bloc des événements, avec une exposition placée en majeure (visuel, titre, date, adresse et heure), tandis que les autres sont listées sans illustration (titre, date, heure, adresse). La hiérarchisation de l’information est facile à comprendre : on repère les corps qui servent à identifier les titres placés sur un renfoncement sur l’image, ou ceux plus petits le lieu ou pour l’adresse, les dates et heures sont placées dans un macaron rouge pour que l’information ressorte bien, et que nous puissions faire le tri facilement.

Dans les pages intérieures, que les gabarits soit des listes ou de simples articles, le principe de clarté est conservé. L’image et son carrousel horizontal précède le titre de la page, et parvient à immerger le visiteur dans l’univers des photos de l’artiste.  Les informations sont ensuite déclinées en dessous, toujours avec des codes très clairs dans le design de l’information (le corps de texte est passé en rouge quand il s’agit de dates par exemple), et un texte de présentation synthétique établit la fiche de présentation de l’artiste.

Pour les listes, les grilles sont très claires et faciles à lire en raison d’une bonne utilisation du texte et de son design pour faire ressortir les catégories (dates écrites en gros et servant à chapitrer la page sur « Evénement » dans la barre de navigation).

Mais ce que j’ai particulièrement apprécié, c’est la notion de parcours. En effet, dans cette découverte de photographes présentés en contrepoint des artistes du Mois de la Photo, est conçue suivant 10 parcours dans la capitale (ou proche), reliant plusieurs lieux dans le même coin de Paris pour des balades autour de galeries, de lieux culturels ou insolites. Désormais j’ai compris qu’il fallait proportionner le temps dont on dispose avec le nombre d’endroits à visiter (après avoir revu à la baisse ceux que je voulais faire pendant la Nuit Blanche ou lors des Journées du Patrimoine).

Ici la carte interactive est très bien faite, car elle reprend d’une belle manière Google Maps. Les codes couleurs des parcours y sont bien intégrés. Le fascicule papier est aussi plutôt bien pensé, et permet d’avoir les informations sous la main pendant ses visites. Chaque exposition dispose de cette information, en étant estampillée par une pastille de couleur propre au parcours concerné, et toutes les autres expositions dans la même catégorie sont listées en bas de page.

En définitive de beaux détours à faire dans votre quotidien !

Bonnes visites !
Le Mois de la photo 2012

Le Mois de la photo Off
Et beau travail de l’équipe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *