Le bunker de la Gare de l’Est (Paris 10)

Paris Face Cachée 3ème édition

Après avoir découvert l’abri anti-aérien à Berlin dans le quartier de Gesundbrunnen  il y a tout juste un mois, c’est avec impatience, que j’ai découvert le bunker qui se trouve sous la Gare de l’Est. Titillant la curiosité avec son accès difficile et bien gardé, ainsi que ces ouvertures très exceptionnelles.

C’est juste entre les voies 3 et 4 que nous avions rendez-vous pour la visite organisée avec le personnel de la Communication de la Gare de l’Est pour la 3ème édition de Paris Face Cachée, parce que précisément c’est sous ces voies que se trouve le bunker.

Avec un intérêt difficile à dissimuler, je découvris le chemin vers le bunker, sous la gare. Avec précaution, nous pénétrons derrière une porte grillagée, en prenant soin  à la course rapide de certains chariots d’approvisionnement qui viennent livrer la gare.

sous-sol-gare-de-lest_gagaone

La porte s’ouvre alors et laisse percevoir une très longue galerie garnie de cables et où perlent par endroits, l’humidité. Au bout du couloir, le sol est légèrement inondé d’ailleurs. Dans ce bunker en béton de 120 m carrés, il fait 15 degrés été comme hiver.

Bunker-de-la-gare-de-l-est-1_gagaone

Bunker-de-la-gare-de-l-est-26_gagaone Bunker-de-la-gare-de-l-est-8_gagaone

Nous nous engageons dans l’escalier qui monte vers les 3 pièces que nous allons visiter.
La première est la salle de contrôle ou poste de régulation. Lorsque le bunker fut construit le 20 juillet 1939, c’est d’ici que sont ordonné les départs de trains, étant relié aux autres gares et aux postes 1 et 2 de la Gare de l’Est.  Sur les tables, on discerne des plans énigmatiques.

Bunker-de-la-gare-de-l-est-25_gagaone Bunker-de-la-gare-de-l-est-2_gagaone Bunker-de-la-gare-de-l-est-3_gagaone Bunker-de-la-gare-de-l-est-5_gagaone

Les trois pièces principales sont séparées par de lourdes portes hermétiques dites anti-souffle destinées à protéger les 70 personnes que le bunker pouvait contenir, des attaques aux gaz. La population avait en effet beaucoup souffert de cela pendant la première guerre mondiale et nombreux ont été les soldats qui sont revenus de la guerre profondément brulés. Les portes sont alors posées par la Société des coffres forts Bauche qui prend soin de séparer les pièces par des sas.

Bunker-de-la-gare-de-l-est-6_gagaone Bunker-de-la-gare-de-l-est-7_gagaone Bunker-de-la-gare-de-l-est-11_gagaone

Le bunker semble en si bon état que l’on a du mal à imaginer qu’il n’ait pas servi. Si sa construction a commencé au début de la Seconde Guerre Mondiale, elle fut stoppée par la suite, pour n’être reprise par les allemands pendant l’Occupation, qui l’achèvent le 30 mars 1941. Cela explique ainsi certaines inscriptions de l’époque en allemand, et font penser qu’il s’agissait même de l’Etat Major Allemand.

Bunker-de-la-gare-de-l-est-10_gagaone

Nous nous dirigeons vers la salle des machines (en passant devant des toilettes), où nous allons découvrir un système qui semble intact.

Bunker-de-la-gare-de-l-est-9_gagaone

Bunker-de-la-gare-de-l-est-15_gagaoneLa salle de machinerie présente un système qui en cas d’alerte, peut grâce à un groupe électrogène, assurer le fonctionnement de la ventilation et des circuits électriques. Si le système vient à se gripper, deux étonnants pédaliers reliés aux machines peuvent impulser le mouvement aux installations.

 

 

 

 

Bunker-de-la-gare-de-l-est-12_gagaoneBunker-de-la-gare-de-l-est-13_gagaone Bunker-de-la-gare-de-l-est-14_gagaone Bunker-de-la-gare-de-l-est-16_gagaone

Enfin la salle de communication, montre les liaisons téléphoniques possibles avec les autres gares comme il est possible de décrypter sur les médaillons pendus aux fils électriques (nous remarquons d’ailleurs que ceux-ci sont gainés de coton).

Bunker-de-la-gare-de-l-est-19_gagaone Bunker-de-la-gare-de-l-est-20_gagaone Bunker-de-la-gare-de-l-est-17_gagaone Bunker-de-la-gare-de-l-est-23_gagaone Bunker-de-la-gare-de-l-est-22_gagaone Bunker-de-la-gare-de-l-est-18_gagaone Bunker-de-la-gare-de-l-est-21_gagaone

La lourde porte donne un aperçu de l’étanchéité des lieux et cloture la visite. Un instant suspendu, qui ramène à une période poignante de l’histoire, dans un lieu qui est resté quasi intact.

Bunker-de-la-gare-de-l-est-24_gagaone

A surveiller la prochaine édition de Paris Face cachée !

6 Comments

  • Bonjour et merci d’avoir publié ces photos Qui nous montrent en détail « le Bunker de la gare de l’Est » dont la visite est difficile à obtenir. Nous avons établi un lien vers votre site, si vous n’y voyez pas d’inconvénient, bien cordialement, HV10

  • le guernic dit :

    Je serais vraiment intéressé visiter ce bunker que je viens d’apprendre son existence

  • DEHAYNIN dit :

    Bonsoir,

    Je serais très intéressée pour visiter avec mon ami le bunker de garde de l’est, comment je peux faire pour m’inscrire ?
    en attente de vous lire
    cordialement

  • lejeune dit :

    souhaiterais visiter le bunker de la gare de l’est, comment s’y prendre ? qui contacter ?

    • Gaelle Samy dit :

      C’est compliqué, car le bunker ne se visite pas. IL y a des occasions exceptionnelles (Journées du Patrimoine etc…) mais il faut les guetter. Bonne soirée !

  • POISSENET dit :

    Bonjour, nous sommes d’anciens collègues Controleurs de Routes de Strasbourg (Sncf ) Nous aimerions visiter le bunker , si cela est possible . Et quel sont le démarches et les jours de visites . Cdlmt Mr Poissenet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *