From Black and White to Color, William Eggleston, à la Fondation Henri Cartier Bresson (Paris 14)

A l’époque pour William Eggleston commence à prendre en photo son environnement direct, il se positionne immédiatement en marge des pratiques artistiques du moment.

« Je devais me rendre à l’évidence  que ce que j’avais à faire, c’était de me confronter à des territoires inconnus. Ce qu’il y avait de nouveau à l’époque, c’étaient les centres commerciaux – et c’est ce que j’ai pris en photo.  »

A la fin des années 1950, avec son Leica, il photographie en noir et blanc, directement autour de chez lui dans le Sud Est des Etats Unis. Très admiratif du travail d’Henri Cartier Bresson, il déclare qu' »il ne peut imaginer faire mieux que de vrais-faux Cartier Bresson« . Il livre en fait, une vision très moderne et inédite de l’Amérique de son temps, fixant le quotidien, et documentant véritablement son époque.

William-Eggleston---Befor-005

On y trouve des stations-service et ses gens de passage, ses supermarchés, restaurants, voitures et pièces de vie (salle de bain, etc…) qui dénotent d’une présence humaine.

Dans cette exposition, c’est partager la naissance et l’évolution du processus créatif du photographe, pour la Fondation Henri Cartier Bresson, et découvrir une vision contemporaine de la photo couleur, du choix de ses sujets jusqu’aux angles de vue adoptés par William Eggleston.

On y voit peu à peu, les chemins qu’il explore puis privilégie : thèmes récurrents (plafonds, nourriture, attente) ou cadrages inhabituels que l’on remarque dès ses premiers travaux.

From Black and White to Color, William Eggleston, à la Fondation Henri Cartier Bresson 1

Conscient de révolutionner un certain nombre de conventions, au tournant des années 1960, il produit ses images emplies d’une certaine poésie, en adoptant des points de vues très bas près du sol, autant que des portraits face au modèle. C’est véritablement la naissance d’un nouveau langage photographique, qui influencera beaucoup d’autres artistes.

L’exposition comme un album photo fidèle de ces années aux Etats-Unis, documente avec précision les paysages, les habitudes, les modes de vie. Les épreuves noir et blanc sont alors mises en regard des photos en couleur, pour que le cheminement de l’artiste ainsi que ses thèmes de prédilection, soient évidents.

From Black and White to Color, William Eggleston, à la Fondation Henri Cartier Bresson from los alamos boy with cartscwilliam

Il rapporte ces impressions au sujet de la photo ci-dessus, en disant qu’il s’en souvient comme d’un de ses premiers essais en couleurs, que le sujet était un garçon en pleine puberté, qui poussait des caddies dans la lumière du soir, « une photo je ne juge assez bonne je dois dire… »

Une superbe exposition à voir jusqu’au 21 décembre…

 

A voir :
From Black and White to Color, William Eggleston
Fondation Henri Cartier Bresson

2 Impasse Lebouis
75014 Paris

1 Comment

  • Deedoux dit :

    Plus que quelques jours donc pour voir cette belle expo que tu donnes envie d’aller voir ! J’irai dimanche je pense au lieu d’aller faire les magasins, j’espère que ce sera vide! 🙂 Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *