Entrer dans les Magasins Généraux, anciens entrepôts de la CCIP, à Pantin (93)

Installés solidement sur les bords du canal de l’Ourcq à Pantin, et désormais bien connus, les Magasins généraux, sont aussi connus comme le Pavillon des Douanes, les anciens entrepôts de la CCIP, mais plus encore les futurs bureaux de la prestigieuse agence BETC. Quelle histoire se cache véritablement derrière ces murs qui piquent la curiosité des fans d’urbex, qui motive la créativité des graffeurs ?

 magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin27_gagaone

A quelques pas de la station Eglise de Pantin, on y accède en piquant vers le canal.

magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin1_gagaone magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin3_gagaone

C’est tel un paquebot surprenant qu’il émerge, de la surface plane des pavés et de l’eau étale. C’est 44 000 mètres carrés et 5 000 dédiés aux bureaux. De l’extérieur, il ressemble à une construction soviétique en ciment armé, et révèle en son cœur, au milieu des deux bâtiments une liaison faite de passerelles.

magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin21_gagaone magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin20_gagaone magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin19_gagaone

C’est en 1929 que la CCIP intalle ses locaux sur les rives du canal après l’agrandissement du port de Pantin, dans un contexte d’industrialisation et d’accélération économique. Le site se composait, à l’origine, de deux entrepôts monumentaux situés de part et d’autre du canal. Ceux de la rive gauche ont été détruits par un violent incendie en juin 1995.

magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin35_gagaone

Aujourd’hui nous considérons les lieux sans nous poser de questions, mais le canal de l’Ourcq long de près de 100 km était au début du 19ème siècle, traversé par des bateaux spéciaux : les fameuses flûtes de l’Ourcq. Longues de 28 mètres sur 3 mètres, elles peuvent transporter 40 à 50 tonnes de bois ou de matériaux de construction. Elle ne sont utilisées que sur le canal et se laissent porter par la pente et la descente pour épouser la vitesse du courant. Le canal est agrandit précisément entre la Villette et la mairie de Pantin en 1892 pour s’adapter à l’importance du trafic. Le canal joue alors un rôle majeur, ainsi lorsque des besoins de stockage importants se font sentir, c’est à cet emplacement que la Chambre de commerce de Paris choisit Pantin.

magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin56_gagaone

Les magasins de la CCIP sont donc des entrepôts qui servent à la réception et au stockage des grains et des farines. Grâce à un système pneumatique, le grain était aspiré dans une tour de distribution, et des grues hissaient les marchandises par les balcons. On imagine  le passé de ces lieux, les Grands Moulins n’étant pas loin, leur action conjuguée à celle des magasins de la CCIP, permettait d’approvisionner la capitale.

Puis les entrepôts servent de lieu de stockage pour le fret venant des villes du nord qui arrive par la route. Une gare routière est  alors ouverte à la demande de l’administration des douanes en 1950 (ce qui explique aussi le nom « pavillon des douanes » qu’on donne souvent aux lieux).

magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin39_gagaone

Pour cette visite, c’est à travers les 6 étages que nous allons gravir que nous allons découvrir l’intérieur des bâtiments complètement tagués.

magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin38_gagaone magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin8_gagaone

En effet, ils sont abandonnés dans les années 2000 et graffés durant ces années. Mais ils sont considérés comme la figure de proue de la ville, et sont aménagés et rachetés.

magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin7_gagaone magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin5_gagaone magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin6_gagaone magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin40_gagaone

En entrant, nous allons noter qu’il s’agit d’un empilement de 6 plateaux de bétons identiques et que seule la taille des piliers qui les soutiennent d’étage en étage, qui s’affinent en montant. Nous ne traverserons pas la passerelle pour nous rendre dans le second bâtiment, mais la vue est déjà très impressionnante en haut.

Les magasins sont aussi un lieu établi d’urbex et d’art urbain, on reconnait certaines pièces graphiques et le trait d’artistes renommés (comme Popof, Da Cruz et Marko 93).

magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin32_gagaone magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin31_gagaone magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin4_gagaone

A l’extérieur, le spectacle est déjà étonnant, et en faisant le tour des bâtiments on prend la mesure des lieux.

magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin34_gagaone magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin36_gagaone

Les fresques ou graff s’étalent sur les murs autant que sur le muret côté route.

magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin29_gagaone magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin30_gagaone magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin33_gagaone

En pénétrant à l’intérieur on observe les signes du temps, le passages des artistes, et cet espace immense et vide.

magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin41_gagaonemagasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin42_gagaone magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin43_gagaone magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin44_gagaone

Le soleil offre ses derniers rayons de lumière lorsque l’on débouche au sommet.

magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin45_gagaone magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin46_gagaone

Il reste encore un étage à gravir pour arriver tout en haut…

magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin47_gagaone magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin48_gagaone magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin49_gagaonemagasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin50_gagaone

Ici on se rend compte de l’architecture en étant pile devant les passerelles qui relient les deux bâtiments.

magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin51_gagaone magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin52_gagaone magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin53_gagaone magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin54_gagaone

En empruntant une des coursives, nous longeons plusieurs balcons pour comprendre un peu mieux l’histoire du canal.

magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin55_gagaone magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin57_gagaone magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin58_gagaone

La nuit va tomber et c’est après un instant d’un certain recueillement que l’on redescend.

magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin59_gagaone magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin60_gagaonemagasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin61_gagaone magasins-geneaux-pavillons-douanes-pantin62_gagaone

Les lieux vont devenir les bureaux de l’agence de communication BETC d’ici quelques mois, et pour l’occasion il est possible de visiter virtuellement les lieux depuis cet hiver, comme ceci.

A voir :
Les magasins généraux de Pantin
Anciens entrepôts de la CCIP
Pavillon des Douanes


Agrandir le plan

5 Comments

  • Un lieu toujours sympa à voir ! Une architecture intéressante qui fait même oubliés le trop plein de tags du bâtiment. Et une belle vue depuis le toit !

  • Bonjour,
    En ce moment, je suis régulièrement en formation à Pantin juste à côté de ce bâtiment qui m’a beaucoup intrigué. Merci pour ces explications ! Je suis intriguée de savoir comment tu as pu y rentrer…
    A bientôt,
    Virginie

  • BEN dit :

    Bonjour !
    comment entrer dans ce batiment fort interessant
    merci !

  • Aurelynx dit :

    Je suis passé en train devant et il m’a semblé que c’est en travaux. Démoli ou reconstruit, je l’ignore. A une époque je passais souvent par là (mon époque axée Street art) mais j’ignorais que cela puisse se visiter.
    Bravo pour ce reportage

  • Aurore dit :

    J’ai adoré ton article, autant pour les photos que pour ce que j’ai appris, ça donne envie d’y aller mais les travaux vont sans doute bientôt commencer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *