Desire, Patrick Demarchelier à la A. Galerie (Paris 16)

Patrick Demarchelier est un des plus grands photographes français de mode. Il a une vingtaine d’années quand ses premières photos sont publiées dans les magazines Elle et Marie-Claire.

Ménageant la lumière, il parvient à instaurer avec ses modèles une relation de complicité qui se lit dans ses images. Ainsi, il parvient à saisir l’instant propice, à composer avec les morphologies, à jouer sur les nuances du charme, et à révéler l’esthétique du corps.

patrick-demarchelier-desire-a-galerie

En 1975, il s’installe à New York et travaille pour Calvin Klein, Versace et Chanel. En 1989, il devient le photographe privé de Lady Diana. Son talent devient incontournable et ses clients sont les plus prestigieux : Elizabeth Arden, Estée Lauder , Gap, Karl Lagerfeld, Chanel, Céline, Louis Vuitton , Moët & Chandon, Tommy Hilfiger , Tag Heuer, BCBG Max Azria, Dior, Calvin Klein, Ralph Lauren. Il signe en 1996, la très belle campagne du parfum Acqua Di Gio.

patrick-demarchelier-puffyConnu auprès des célébrités, mannequins, acteurs, ou chanteurs, tous sont passés devant son objectif révélant l’authenticité de leur beauté au naturel, ainsi l’exposition qui présente une vingtaine de tirages, montre les stars des années 1990 jusqu’à la nouvelle génération de modèles. En 2008, le Petit Palais lui consacre une rétrospective, exposant 400 de ses photos, et confirmant son importance en tant de photographe à l’international. La même année il est sollicité pour le projet Dior Couture, auquel participent les mannequins Gisele Bündchen, Natalia Vodianova et Karlie Kloss, pour représenter la tradition de la haute couture.

La A. Galerie présente alors une sélection de ses photographies, mêlant des portraits à des images esthétisant le corps en lui-même.
En effet, dans la série de portraits, les mannequins apparaissent spontanées, souriantes, belles. On devine alors la rencontre de leurs talents, de leur expérience et de leurs métiers respectifs, dans le jeu des poses pour les unes, et dans la saisie de l’expression unique pour l’autre.

desire-kate-moss Christy Turlington & Mouse

Souvent assises, agenouillées, les jambes ramenées contre leur poitrine, les mannequins révèlent, leur fragilité ou leur sensualité, comme le montre efficacement l’accrochage conjoint des photos de Laetitia Casta et de Kate Moss.

Laeticia-Casta-Patrick-Demarchelier-Exposition-Desire- kate-moss-demarchelier_assise

Le photographe illumine son modèle d’une lumière délicate pour le rendre sublime, en accentuant son expression.
Son talent est indiscutable mais il se partage la lecture de l’image, avec la beauté des mannequins, qu’on s’amuse à reconnaitre et à détailler.

Dans les autres photos, le corps est aussi célébré, mais il est séparé du visage. Tête en contre jour, corps alangui sur un fauteuil ou sur un toit d’immeuble, on le perçoit pour lui-même. On saisi la beauté brute que nous présente la variation des poses.

patrick-demarchelier nadja-auermann-st-barthelemy-1995-by-patrick-demarchelier kate-moss-demarchelier

Les compositions s’affinent, et les éléments se mêlent à la peau, comme sur la très belle image d’un corps et de ses courbes, que l’eau vient combler.

nude-saint-barthelely_demarchelier

Une belle exposition qui vaut le coup d’oeil !

A voir :
Desire, Patrick Demarchelier
à la A. Galerie
12 rue Léonce Reynaud
75116 Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *