Découvrir la Fondation Louis Vuitton, par Franck Gehry (Paris 16)

Il y a quelques semaines seulement, après des années de genèse, la Fondation Louis Vuitton pour l’art contemporain ouvrait ses portes. Vaisseau voguant sur le bois de Boulogne, en plein coeur du Jardin d’Acclimatation, le bâtiment de la Fondation déploie ses voiles de verre.

ouverture-fondation-louis-vuitton-1_gagaone

La genèse d’une forme, pour un bâtiment inédit, signé Franck Gehry

Cette sculpture monumentale signée par l’architecte californien, Franck Gehry, auteur du musée Guggenheim de Bilbao, est un écrin parfait pour un mécénat d’art contemporain. En effet, Bernard Arnault, patron d’LVMH, a de grandes ambitions pour ce lieu. En 2002 quand il propose à Franck Gehry de construire sa fondation, l’architecte commence à murir son idées, et de son enchevêtrement de lignes naît l’idée d’une forme qui se réfère à une imagerie forte. L’artiste s’inspire alors des voiles d’un bateau et d’icebergs, pour travailler l’esquisse de son bâtiment qu’il va affiner lors de différentes phases de prototypage et de maquettes.

ouverture-fondation-louis-vuitton-12_gagaone

Christian Reyne, Directeur délégué de la Fondation Louis Vuitton, et maître d’ouvrage, rapporte ainsi  » En 2006, à Paris, lors de la présentation officielle des maquettes de la Fondation, toutes nos habitudes ont été bouleversées. Nous découvrions que de l’autre côté du monde, un architecte, Franck Gehry, avait imaginé un nuage de verre blanc, flottant à la lisière du bois de Boulogne. Légèreté et transparence étaient sa substance, innovation et audace étaient sa doctrine. Pour respecter une telle oeuvre il ne fallait ni perpétuer les habitudes, ni céder aux certitudes. Nous étions obligés de tout réinventer. »

ouverture-fondation-louis-vuitton-13_gagaoneouverture-fondation-louis-vuitton-16_gagaone

L’exposition présentée principalement est celle qui explique le processus d’élaboration et l’architecture du bâtiment.

ouverture-fondation-louis-vuitton-11_gagaone

Nous y voyons toutes les phases d’élaboration du projet. Les différentes maquettes donnent naissance au projet, fait de volumes blancs irréguliers, dont la structure est appelée Iceberg, enveloppés de voiles de verre.

ouverture-fondation-louis-vuitton-14_gagaone ouverture-fondation-louis-vuitton-15_gagaone

Mais comment tout cela peut tenir ?

Sachant que la plus grande voile fait 3000 mètres carrés, et flotte à 25 mètres au dessus de la terrasse supérieure, et que la verrière entière représente 13 500 mètres carrés, on imagine la difficulté de l’exercice. Grâce au logiciel Digital Project, mis au point par Gehry Technologies, il a été possible d’automatiser la fabrication de chacun des panneaux, en en calculant le rayon de cintrage pour assurer la continuité de chacun d’entre eux, par rapport aux autres.
ouverture-fondation-louis-vuitton-53_gagaone
Avec le verre feuilleté extra-blanc et sérigraphié, ces panneaux se réfèrent fidèlement aux voiles d’un trois-mâts. Posés sur des structures de bois et d’acier, passées au crible de nombreux tests de résistance, et sont calibrées sur mesure. Les panneaux sont posés sur une grille en acier inoxydable, qui est soutenue par une structure de bois et d’acier. On dénombre ainsi 179 poteaux d’une longueur qui varie entre 3 et 25 mètres, et tous orientés différemment, car aucun n’est vraiment horizontal ou vertical.
ouverture-fondation-louis-vuitton-34_gagaone
Le montage a demandé 17 mois, pour réaliser la charpente et la pose des panneaux de verre. Comme le dit Franck Gehry, « toutes les techniques nécessaires à l’édification du bâtiment étaient disponibles« , mais il fallait tout de même les identifier et les employer dans le champ architectural.

Parcours de découverte jusqu’en haut de la Fondation Louis Vuitton

Déjà séduits à l’extérieur par la forme globale, et par cette architecture prodigieuse, qui semble soutenir une importante structure, on aura le temps de l’admirer pendant l’attente (si vous n’avez pas réservé vos places au préalable. Cela vaut notamment pour la période qui suit l’ouverture, et n’engage que ce temps où j’ai effectué ma visite).
ouverture-fondation-louis-vuitton-2_gagaone
On pénètre dans le hall qui ressemble à cet instant à une ruche : les visiteurs butinent de leurs yeux et de leurs pas, les différents espaces, interstices, et recoins. Dans le hall donc, les verrières convoquent les arbres et les couleurs de l’automne, mêlant visuellement les espaces et les volumes. On trouve ici, l’accueil bien entendu, mais également la boutique et un restaurant. C’est le point de convergence de tous les espaces, qui dirige vers les différentes galeries.
ouverture-fondation-louis-vuitton-27_gagaoneouverture-fondation-louis-vuitton-19_gagaoneouverture-fondation-louis-vuitton-18_gagaoneouverture-fondation-louis-vuitton-28_gagaone
J’entreprends l’exploration quasi-exhaustive de la structure et pour cela je commence par le rez-de-chaussée. A plus de sept mètres, en dessous du niveau du Jardin d’Acclimatation, on trouve un bassin d’eau.
ouverture-fondation-louis-vuitton-3_gagaone
J’accède à la coursive du Grotto où le bassin baigne les pieds du bâtiment. Ici c’est l’artiste danois, Olafur Eliasson qui a signé le dispositif architectural que l’on peut admirer. La coursive se compose de quarante-trois colonnes  triangulaire et de largeurs variables. Leurs deux faces sont recouvertes de miroirs et la troisième d’une mosaïque de verre soufflé jaune, tandis qu’elles sont éclairées de l’intérieur.
ouverture-fondation-louis-vuitton-4_gagaone ouverture-fondation-louis-vuitton-10_gagaone ouverture-fondation-louis-vuitton-8_gagaone ouverture-fondation-louis-vuitton-6_gagaone ouverture-fondation-louis-vuitton-9_gagaone ouverture-fondation-louis-vuitton-7_gagaone
La coursive mène du côté Est du bâtiment, vers un escalier en cascade, monumental.
ouverture-fondation-louis-vuitton-51_gagaone ouverture-fondation-louis-vuitton-52_gagaone
Je poursuis en remontant à l’étage.
ouverture-fondation-louis-vuitton-17_gagaone
Quelques minutes après que j’ai découvert l’auditorium, une performance de danse. Cet endroit qui se trouve juste derrière le hall d’entrée, côté Est, est modulable. Avec une capacité comprise entre 360 et 1 000 personnes, il peut être une galerie ou un lieu de performance et de spectacle.
ouverture-fondation-louis-vuitton-20_gagaone
L’artiste américain, Ellworth Kelly signe le rideau de scène multicolore, Spectrum VIII, et les tableaux au mur, les Colored Panels.
ouverture-fondation-louis-vuitton-22_gagaone
Je suis ici depuis quelques minutes lorsque la performance dansée commence.
ouverture-fondation-louis-vuitton-21_gagaone ouverture-fondation-louis-vuitton-23_gagaone ouverture-fondation-louis-vuitton-24_gagaone
Je poursuis en visitant les différentes galeries, tout en continuant à monter vers la terrasse.
ouverture-fondation-louis-vuitton-25_gagaone ouverture-fondation-louis-vuitton-29_gagaone ouverture-fondation-louis-vuitton-26_gagaone
Je finis par emprunter les fameux escaliers qui parcourent les icebergs, pour desservir les différentes galeries et mener vers la terrasse.
ouverture-fondation-louis-vuitton-49_gagaone ouverture-fondation-louis-vuitton-46_gagaone
J’atteins la terrasse, le coup d’oeil inédit sur Paris, et la Tour Eiffel que l’on devine derrière les structures de l’architecture, concourent à la beauté du spectacle.
ouverture-fondation-louis-vuitton-42_gagaone
Ici les gens prennent leur temps, les silhouettent épousent les murs blancs, leur donnant le sens des proportions.
ouverture-fondation-louis-vuitton-30_gagaone ouverture-fondation-louis-vuitton-31_gagaone ouverture-fondation-louis-vuitton-33_gagaone ouverture-fondation-louis-vuitton-44_gagaoneouverture-fondation-louis-vuitton-35_gagaoneouverture-fondation-louis-vuitton-37_gagaoneouverture-fondation-louis-vuitton-43_gagaoneouverture-fondation-louis-vuitton-39_gagaone
Je repars côté Est, pour découvrir l’escalier en cascade, et la zone de jeu, faites de jets d’eau et de brumisateurs, qui donnent des allures vaporeuses, au navire de verre qui semble en émerger.
ouverture-fondation-louis-vuitton-54_gagaone ouverture-fondation-louis-vuitton-55_gagaone ouverture-fondation-louis-vuitton-56_gagaone
Le billet donne le droit d’accéder au Jardin d’Acclimatation, et je souhaite y faire un tour en me dirigeant doucement vers la sortie. Les couleurs de l’automne font ressortir les subtilités du paysage.
ouverture-fondation-louis-vuitton-58_gagaone ouverture-fondation-louis-vuitton-59_gagaone ouverture-fondation-louis-vuitton-60_gagaone
Je passe par le pigeonnier et le jardin coréen.
ouverture-fondation-louis-vuitton-61_gagaone ouverture-fondation-louis-vuitton-62_gagaone ouverture-fondation-louis-vuitton-63_gagaone
Enfin, je poursuis par les jeux avant de quitter le parc, en passant sur les rails du petit train.
A découvrir :
La Fondation Louis Vuitton
8 Avenue du Mahatma Gandhi,
75116 Paris

3 Comments

  • Bonjour,

    Nous serions intéressés par deux photos de la galerie jaune de la Fondation Louis Vuitton: photos 9 et 4.
    A qui devrons-nous nous adresser pour obtenir l’autorisation d’utilisation?
    Je vous remercie d’avance pour votre réponse.
    Sincères salutations

  • Bonjour Gaelle,

    Merci pour votre réponse positive. Nous indiquerons le copyright et nous renverrons vers votre blog.
    Auriez-vous par hasard des visuels du hall d’accueil et des salles d’exposition et des ciruculations de la Fondation Louis Vuitton d’où ressort une belle partie du plafond pour obtenir une impression claire du volume de la pièce?
    Le couloir avec les miroirs ne nous concernent pas.

    Les photos nr 17,19,22 et 55 nous intéressent.

    Vous les avez également en haute définition?

    Sincères salutations,

    Angélica Van Itterbeek

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *