Cuisine & Confessions, les 7 doigts de la main à la Cigale (Paris 18)

Si vous devez voir un spectacle en cette fin d’année à Paris, c’est bien celui-ci. La compagnie canadienne, des 7 doigts de la main, étonne, et assure toujours un spectacle d’une grande qualité. J’ai été surprise ces derniers temps du nombre de personnes dans mon entourage, qui avait une vision encore très traditionnelle, voire un peu poussiéreuse du cirque. La compagnie des 7 doigts de la main, réinvente le spectacle, convoquant, outre des performances techniques, un spectacle qui allie plusieurs disciplines. Expression corporelle, théâtre, conte, ou danse, s’accordent une une nouvelle invitation au rêve et à la poésie.

Cuisine et Confessions, c’est la dernière création de la compagnie, qui propose un spectacle touchant pour cette fin d’année. Les ingrédients de cette belle création ? Poésie, convivialité, proximité entre les artistes et le public, le tout enrobé dans une narration fluide, qui produit un effet encore inédit, celui de gommer l’alternance attendue et prévisible de la succession de numéros solo, de groupe et une narration qui permet de tenir l’ensemble de manière cohérente.

C’est avec une grande aisance, que les artistes de la troupe partagent ce moment, comme une part de leur histoire, mêlée de leurs croyances, leurs origines, leurs traditions, et leurs souvenirs. Une saveur, un parfum, un souvenir autour de la cuisine, déclenche l’histoire et la confidence.

Ainsi, si vous devez vous rendre voir le spectacle ces prochains jours (et je vous y encourage vivement !), faites en sorte d’arriver en avance, de manière à être témoin de ce qui se joue dans la salle. Pendant que le public prend place, les artistes investissent la salle, et abordent les gens, en leur posant des questions associant une partie de leur histoire et un souvenir de nourriture. Ainsi tour à tour, ils se relaient au micro, partageant avec toute l’assistance les secrets et les histoires murmurées par les personnes interviewées.

Les artistes font connaissance et instaurent ainsi un premier rapport avec les gens venus les voir. Le spectacle commence sur les chapeaux de roue, et on part en Argentine, en France, en Suède, aux Etats-Unis, ou dans les pays de l’est. Le voyage est agréable, fluide, et époustouflant. On associe ses propres souvenirs, ses sensations, à la mémoire des artistes. Les numéros s’incorporent à la narration, tandis que tout le monde reste sur scène, confidents privilégiés, partie prenante de l’audience au même titre que le public. On reste ainsi suspendus aux gestes des artistes durant leurs numéros périlleux de mât chinois, de sauts plongés à travers des cadres en bois, ou de tissu aérien.

Mon coup de cœur va droit à Gabriela Parigi, dont l’expression corporelle laisse pantois… En quelques gestes, quelques mouvements, elle en dit long…

La convivialité est l’ingrédient magique de ce spectacle, et saupoudré avec justesse, elle vient conclure la soirée… Les artistes invitent l’assemblée à les assister dans la préparation de mets qui évoquent pour eux un souvenir particulier. Ainsi, tout le monde active sa minuterie de portable et à la fin du spectacle est invité à partager les plats avec les artistes tandis que la salle embaume de la bonne effluve du gâteau à la banane.

Un merveilleux moment que je vous recommande vivement…

A voir jusqu’au 3 janvier 2015 :
Cuisine & confessions
Les 7 doigts de la mains
A la Cigale
120 boulevard Rochechouart
75018 Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *