Cinecittà, Regards Croisés, Emanuele Scorcelletti & Gianluca Gamberini au Studio du Patio-Opéra (Paris 9)

© Gianluca Gamberini

Aujourd’hui accordons nous une pause, et une visite intimiste des studios de Cinecittà, près de Rome. C’est le choix que j’ai fait, en souhaitant visiter le Studio du Patio-Opéra situé au premier étage du restaurant le Patio-Opéra. Valérie Saas-Lovichi, gérante des lieux, y marque sa volonté de monter des expositions en lien avec le septième art, monde qu’elle a côtoyé en tant que productrice de films pendant de nombreuses années. En y pénétrant, on découvre un lieu qui laisse la place aux œuvres photographiques en même temps qu’il les sublime : les murs blancs dotés d’un éclairage subtil, le sol en jonc de mer qui exhale une odeur agréable, un espace très grand à quelques pas, pourtant, des Grands Magasins.

Fondés en 1937, les studios de Cineccità aspiraient à concurrencer les grands studios américains, et engendrent des films de renommée internationale dans les années 1950-1970. Les incontournables sont entre autres le péplum Ben-Hur, le western Pour une poignée de dollars de Sergio Leone, La Dolce Vita de Fellini, mais plus récemment aussi Gangs of New-York de Scorsese, et des séries comme Kaamelott, Doctor Who ou Rome.

Patrimoine historique, le lieu situé au cœur de la ville, connait aussi une certaine décrépitude. Il pose par sa présence, une dichotomie forte dans la topographie, opposant les époques (d’autres temps côtoient le nôtre), les réalités (les décors questionnent le réel), l’urbanisation de la ville qui se heurte à l’entretien du lieu, où les décors utilisés ne sont pas toujours démontés.

C’est cette force du lieu qui ressort en devenant à la fois un lieu de mémoire, un endroit désertique et oublié où, comme les photographes Emanuele Scorcelletti & Gianluca Gamberini qui nous guident, on perçoit les vestiges d’un passé brillant, mais également une place qui questionne notre intérioritéen nous plaçant dans une solitude silencieuse face à des espaces abandonnés.

Savamment mis en regard, les travaux des deux photographes trouvent un dialogue ingénieux, suivant les saisons, les choix de décors, et les détails mis en lumière dans les sinuosités de Cinecittà. Un hommage indiscutable se lit en filigrane chez les deux artistes mais on note avec délice les spécificités de chacun. Si le jeune photographe et assistant-réalisateur, Gianluca Gamberini, nous met face aux lieux en nous interrogeant sur leur devenir et leur essence même, nous parvenons à évoluer dans ces espaces architecturaux abandonnés pour la plupart, et saisir l’atmosphère nostalgique de Cinecittà.

© Emanuele Scorcellitti

Emanuele Scorcelletti, photographe renommé et portraitiste, s’essaie ici à la photographie du lieu, en pénétrant là où peu sont allés, dans les ateliers de moulages, dans les décors où la Nature reprend ses droits, et réussit avec brio à extraire toute la nostalgie et l’histoire du lieu par son utilisation bien singulière de la lumière. Ses photos sont complétées par les mots de Claudia Cardinale qui évoque avec plaisir Sergio Leone dirigeant les figurants du haut de la rampe (Dolly / grue de tournage) qu’Emanuele Scorcelletti a photographié.

Comme pour compléter la visite, j’ai eu la chance de pouvoir longuement discuter avec Karin Hémar, la commissaire de l’exposition, des choix éditoriaux, des regards croisés qu’offre l’exposition, et du travail de chacun des artistes. Une très belle rencontre !

Il est ensuite plutôt difficile de repartir de Cinecittà, pour reprendre le cours de son quotidien. Heureusement les images des artistes restent à l’esprit…

A voir :
Cinecittà, Regards Croisés, Emanuele Scorcelletti & Gianluca Gamberini
Du 26 novembre 2012 au 19 janvier 2013
Au Studio du Patio-Opéra
Du lundi au samedi, de 12h à 19h, & sur RV. Entrée libre.
Infos exposition au 06 86 26 77 73 / karin.hemar@gmail.com

Le Patio Opéra
5 rue Meyerbeer
75009 Paris
Métro Opéra / Chaussée d’Antin Lafayette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *