Bollywood express, au théâtre de Lonjumeau (91)

Aidem Communication

Parfait pour oublier la grisaille ambiante, voici le remède idéal pour un instant d’évasion et de voyage. C’est au théâtre de Lonjumeau que nous sommes allés, en famille, voir le spectacle de Bollywood Express.

Consciente que comme les précédents spectacles de danse indienne, celui-ci me rappellerait à quel point la danse me manque, il ne fit pas exception.

Nous voici embarqués avec la jeune héroïne journaliste en France, qui part en Inde en quête d’un reportage autant que de ses origines. Dans le spectacle, la danse, la musique, et le théâtre sont les éléments clés, ils sont soutenus par les costumes chatoyants, les anecdotes typiques, et l’intrigue dont les ingrédients sont présentés avec beaucoup de justesse et d’auto-dérision.

La tentation pour la plupart de l’assistance est de comparer le spectacle à Bharati, autre spectacle complet, qui parvient à allier les arts, pour donner l’impression d’avoir accompli un véritable voyage en Inde.
Ici aussi donc on retrouve les éléments constitutifs suivants : le principe de reprises des chansons de films bollywood connus pour les intégrer pleinement avec de nouvelles chorégraphies à l’histoire, la dynamique des danses et de l’humeur des danseurs, l’intrigue et la romance dignes des plus grands films indiens.

bollywood-express-3

r2b

Mais ce sont dans les différences avec cette base commune, que la troupe Bollywood Express, crée sa spécificité. Dès le début en effet, nous comprenons que le principe de narration se partagera entre plusieurs personnages. L’héroïne donc, prend la parole pour précipiter l’identification, et ça marche, nous la suivons volontiers dans les rues de Mumbai. Par moment la narration est reprise par d’autres personnages secondaires, comme le vendeur de chai (le thé aux épices sucré). Ces moments produisent des ruptures agréables dans la narration, et l’attention sur les traditions, les habitudes de tous les jours, et sur l’état d’esprit indien. On note à cette occasion l’humour du narrateur qui ouvre le spectacle, en citant par le menu les composants essentiels d’une bonne intrigue bollywood : une histoire d’amour impossible, triangulaire, soumise à des obstacles, qui crée l’émotion dans le public (du rire, aux larmes, de la joie, à la compassion).

Nous évoquions les rues, théâtre d’une course poursuite mémorable, élément déclencheur de l’intrigue qui signe la rencontre entre les deux protagonistes. Pour soutenir le propos, c’est l’écran au fond de la scène qui prend le relais. Pas simplement en tant que décor qui affiche le cadre de l’acte qui est joué, mais comme réelle part de l’histoire. Le héros est l’acteur principal de cette séquence filmée. Et brusquement il surgit sur scène, et le jeu reprend alors avec les artistes qui y sont présents. C’est sans doute une des forces du spectacle, l’utilisation pertinente de la vidéo dans le spectacle, qui donne une dimension supplémentaire à l’impression générale.

bollywood-express-2

Casino de Paris

Les danses reprennent grâce au voyage réalisé par les personnages dans différentes régions de l’Inde, des styles et des musiques typiques de ces endroits : du khatak, au banghra du Penjab. Les chorégraphies sont réalisées dans la joie et la liesse par la troupe et cet élan est contagieux, à mesure du spectacle toute l’assistance se surprend à bouger sur son siège.

La prouesse technique est réalisée par un groupe d’hommes qui effectue ses interventions de manière très maîtrisée et propre dans la finition de ses gestes.

La troupe encourage aussi les interactions avec le public, le prenant à témoin, le faisant participer et bouger au rythme de ses danses.

Un show réussi qui met un peu de soleil dans la salle de spectacle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *