Balade architecturale à Mairie de Montreuil à l’heure du goûter (93)

Les balbutiements de juillet, et le soleil boude encore le ciel. Quelques courses à faire décident de la destination de l’après-midi, autour du centre commercial Grand Angle, à Mairie de Montreuil. Un terrain photogénique par excellence, pour ceux qui apprécient de prendre sur le vif des scènes de vie.

Attirés par le Groupe d’habitations Espoir et ses tours coiffées de vitraux de couleurs, nous commençons notre exploration des bâtiments, de leurs lignes, de leur apparente froideur.

IMG_3838IMG_3805IMG_3806IMG_3814

 

Pourtant rapidement, l’association de ces différents ensembles urbains, nous inspirent : les tours Altaïs, les bâtiments blancs immaculés et réguliers du centre commercial Grand angle, et la cité Espoir rentrent en communication. Une recherche épurée des motifs et de la composition.

IMG_3816IMG_3813IMG_3835

Ici encore c’est Claude Le Goas, urbaniste de la ville, notamment entre 1958 et les années 90, qui est à l’origine de ces bâtiments. Ici comme dans d’autres lieux et ensembles d’habitations de Montreuil (Usine Mozinor, le conservatoire de Montreuil, le siège de la CGT ou les Les Grands Pêchers, le Clos français, La Noue, Le Bel Air, ou le Groupe Jean Moulin). Sa démarche dénote de l’expérimentation urbaine qu’il réalise au coeur de ces différents quartiers, qui consiste à “construire la ville sur la ville”.

C’est après quelques minutes, dans ce qui semble être les “coulisses” des Tours Altaïs et de la Tour 9, vitrée, que l’on commence à percevoir la vie qui anime la cité Espoir. Des scènes aussi banales qu’intimes, comme des instants fugaces et spontanés.

IMG_3820IMG_3826IMG_3830IMG_3831IMG_3836

Dans leur sillage, elles nous racontent un retour chez soi, une promenade quotidienne, la sortie de l’école. On devine leur routine hebdomadaire.

D’autre comme nous, savourent l’instant simplement, notant les allers et venues, les scènes de vie qui nous entourent.

IMG_3833IMG_3823

Un peu plus loin encore nous approchons de l’ensemble culturel. Nous décidons de rentrer dans le cinéma pour découvrir la carte de la Fabu.

IMG_3850IMG_3859

Depuis son inauguration en septembre 2015, le nouveau cinéma Georges Melies, offre un espace accessible, spacieux et calme pour venir apprécier un film ou un moment de détente. Plus grand cinéma public d’Art et Essai d’Europe, son nom est une institution dans la ville.

IMG_3866

Nous rentrons à l’heure où les séances sont déjà commencées, l’ambiance est calme. Nous nous attablons à la Fabu. Un restaurant / salon de thé, où les produits sont frais, choisis et préparés avec soin. Ayant sympathisé avec Nathalie depuis quelques mois, l’une des 3 gérantes, dont le café régale les habitants du quartier Paul Signac, les dimanches matin au marché, nous étions impatients de découvrir la carte.

Nous nous décidons pour un capuccino, un thé à la menthe, un muffin à la noisette, et un petit paquet de jelly belly.

IMG_3869

Quelques instants plus tard, nous explorons la terrasse, et l’espace situé “sur le toit”, où l’on trouve également une petite crèche, et d’où la vue est imprenable (avec un petit couple de pigeons amoureux).

IMG_3877IMG_3887IMG_3892IMG_3900IMG_3902IMG_3925

En faisant le tour, on aperçoit la place Aimé Césaire au pied des Tours Altaïs, sa vie fourmillante, sous un rapide rayon de soleil.

IMG_3909IMG_3911IMG_3923

Nous repartons par le cinéma, décidés à revenir bientôt.

IMG_3932

Découvrir le Mélies à Montreuil

Venir à la Fabu

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *